• 10 Av H Bourguiba Imm Zephyr B 3-1 , 2080 Ariana ,Tunisie
  • 9h-16h, du lundi au vendredi

Ne tapez pas sur l’industrie pharmaceutique tunisienne

Présidente de la de la chambre syndicale nationale des industries pharmaceutiques, Sara Limam Masmoudi déplore vivement ce qu’elle considère comme attaque frontale contre le secteur. Elle exprime également la solidarité de la profession avec le Professeur Senda Bahri directrice générale du Laboratoire national de contrôle des médicaments :
« Dans nos pharmacies, plus de 3 boîtes de médicaments vendues sur 4 sont fabriquées localement, rappelle-t-elle dans un communiqué publiée par la Chambre. Cela représente une couverture nationale de 62% en valeur. L’industrie pharmaceutique tunisienne exporte en Europe, en Afrique, au moyen orient et fait face aux audits les plus pointus de la part des autorités locales et internationales. L’industrie pharmaceutique tunisienne possède des filiales en Europe, en Afrique du Nord, en Afrique subsaharienne. Le taux d’encadrement dépasse 45%. L’industrie pharmaceutique emploie l’élite de la Tunisie en pharmaciens, ingénieurs, médecins
L’industrie pharmaceutique tunisienne investit sans cesse dans ses structures et s’aligne sur les réglementations les plus strictes. Il est inadmissible aussi de salir des personnes de grande valeur qui se battent au quotidien et qui ont choisi de s’engager dans le service public. Professeur Senda Bahri a mon total soutien face à la cabale menée contre elle. »